Video Call Confirmation

To continue, please confirm that you are 18 years or older.

Private Content

Tour Eiffel en construction, 1887-1889 _ nan

Tour Eiffel

La construction a commencé en janvier 1887. Le projet de tour avait fait l'objet de controverses, suscitant les critiques de ceux qui ne la croyaient pas réalisable et de ceux qui s'y opposaient pour des raisons artistiques.

En 1889, Paris a accueilli une Exposition Universelle (Exposition universelle) pour marquer le centenaire de la Révolution française. Plus de 100 artistes ont soumis des projets concurrents pour un monument à construire sur le Champ-de-Mars, situé au centre de Paris, et servant d'entrée à l'exposition.

La commande a été accordée à Eiffel et Compagnie , une société de conseil et de construction appartenant au célèbre constructeur de ponts, architecte et expert en métaux Alexandre-Gustave Eiffel.

Si Eiffel lui-même reçoit souvent tout le mérite du monument qui porte son nom, c'est l'un de ses employés, un ingénieur en structure nommé Maurice Koechlin, qui a imaginé et peaufiné le concept.

L'assemblage des supports commença le 1er juillet 1887 et fut achevé vingt-deux mois plus tard. Tous les éléments ont été préparés dans l'usine Eiffel située à Levallois-Perret en banlieue parisienne.

Chacune des 18 000 pièces utilisées pour construire la Tour a été spécialement conçue et calculée, tracée avec une précision d'un dixième de millimètre, puis assemblée pour former de nouvelles pièces d'environ cinq mètres chacune.

Fondations de la Tour Eiffel.

Une équipe de constructeurs, ayant travaillé sur les grands projets de viaducs métalliques, se chargea des 150 à 300 ouvriers sur place qui assemblèrent ce gigantesque ensemble de monteurs.

Toutes les pièces métalliques de la tour sont maintenues ensemble par des rivets, une méthode de construction bien raffinée à l'époque de la construction de la tour.

Tout d'abord, les pièces ont été assemblées en usine à l'aide de boulons, puis remplacés un par un par des rivets assemblés thermiquement, qui se sont contractés lors du refroidissement, assurant ainsi un ajustement très serré.

Pour chaque rivet assemblé, il fallait une équipe de quatre hommes : un pour le chauffer, un autre pour le maintenir en place, un troisième pour façonner la tête et un quatrième pour le battre avec une masse. Seul un tiers des 2 500 000 rivets utilisés pour la construction de la Tour ont été insérés directement sur place.

L'une des fondations en pierre et en ciment des pieds de la tour. Avril 1887.

Les ouvriers préparent la fondation de la Tour Eiffel le 25 avril 1887.

Les montants reposent sur des fondations en béton installées à quelques mètres sous le niveau du sol sur une couche de gravier compacté. Chaque bord d'angle repose sur son propre bloc porteur, lui appliquant une pression de 3 à 4 kilogrammes par centimètre carré, et chaque bloc est relié aux autres par des murs.

C√īt√© Seine, les constructeurs ont utilis√© des caissons m√©talliques √©tanches et inject√© de l'air comprim√©, afin de pouvoir travailler en dessous du niveau de l'eau.

La tour a √©t√© assembl√©e √† l'aide d'√©chafaudages en bois et de petites grues √† vapeur mont√©es sur la tour elle-m√™me.¬†L'assemblage du premier niveau a √©t√© r√©alis√© gr√Ęce √† l'utilisation de douze √©chafaudages temporaires en bois, de 30 m√®tres de haut, et de quatre √©chafaudages plus grands de 40 m√®tres chacun.

Des ¬ę bacs √† sable ¬Ľ et des v√©rins hydrauliques ‚Äď remplac√©s apr√®s usage par des cales permanentes ‚Äď permettent de positionner les poutres m√©talliques au millim√®tre pr√®s.¬†Il n'a fallu que cinq mois pour construire les fondations et vingt et un pour terminer l'assemblage des pi√®ces m√©talliques de la Tour.

Le 31 mars 1889, Eiffel c√©l√©bra l'ach√®vement des principaux travaux de structure en dirigeant un groupe de journalistes et de fonctionnaires lors d'une visite de la tour ‚Äď via les escaliers.¬†En arrivant au sommet avec les plus courageux du groupe, Eiffel a hiss√© un drapeau fran√ßais au son d'une salve de 25 coups d'artillerie.

Il restait encore des travaux à réaliser, notamment sur les ascenseurs et les installations, et la tour ne fut ouverte au public que neuf jours après l'ouverture de l'exposition, le 6 mai ; même alors, les ascenseurs n’étaient pas terminés. La tour a connu un succès immédiat auprès du public, et près de 30 000 visiteurs ont gravi les 1 710 marches jusqu'au sommet avant la mise en service des ascenseurs le 26 mai.

Début du montage de la ferronnerie. 18 juillet 1887.

Chaque chaussure était ancrée à la maçonnerie par une paire de boulons de 10 cm (4 po) de diamètre et 7,5 m (25 pi) de long.

Des millions de visiteurs pendant et après l'Exposition universelle se sont émerveillés devant la merveille architecturale nouvellement érigée à Paris. Cependant, tous les habitants de la ville n'étaient pas aussi enthousiastes : de nombreux Parisiens craignaient que sa structure ne soit pas solide ou la considéraient comme une horreur.

Le romancier Guy de Maupassant, par exemple, aurait tellement d√©test√© la tour qu'il d√©jeunait souvent dans le restaurant situ√© √† sa base, le seul point de vue d'o√Ļ il pouvait compl√®tement √©viter d'apercevoir sa silhouette mena√ßante.

Eiffel avait un permis pour que la tour reste debout pendant 20 ans. Il sera démantelé en 1909 lorsque sa propriété reviendra à la Ville de Paris.

La Ville avait prévu de la démolir (une partie des règles initiales du concours pour la conception d'une tour prévoyait qu'elle devait être facile à démonter), mais comme la tour s'est avérée utile à des fins de communication, elle a été autorisée à rester après l'expiration du permis.

Construction des pieds avec échafaudage. 1887.

Aucun perçage ni façonnage n'étaient effectués sur place : si une pièce ne convenait pas, elle était renvoyée à l'usine pour modification.

Au total, 18 038 pièces ont été assemblées à l'aide de 2,5 millions de rivets. 1888.

Achèvement du premier niveau. 20 mars 1888.

Début des travaux de la deuxième étape. Mai 1888.

Equiper la tour d'ascenseurs ad√©quats et s√Ľrs √©tait une pr√©occupation majeure de la commission gouvernementale supervisant l'Exposition.

La tour en juillet 1888.

Juillet 1888.

Construction de l'étage supérieur. Décembre 1888.

Gr√Ęce aux mesures de s√©curit√© prises par Eiffel, notamment l'utilisation d'√©chafaudages mobiles, de garde-corps et d'√©crans, une seule personne est d√©c√©d√©e pendant la construction.

Alexandre Gustave Eiffel, à gauche, explore la tour achevée avec un ami.

Octobre 1887 ‚Äď mars 1888.

Juin 1888 ‚Äď novembre 1888.

D√©cembre 1888 ‚Äď mars 1889.

Eiffel avait un permis pour que la tour reste debout pendant 20 ans ; il sera démantelé en 1909, date à laquelle sa propriété reviendra à la Ville de Paris.

√Ä la tomb√©e de la nuit, la tour √©tait √©clair√©e par des centaines de lampes √† gaz et une balise envoyait trois faisceaux de lumi√®re rouge, blanche et bleue.¬†Deux projecteurs mont√©s sur un rail circulaire ont √©t√© utilis√©s pour √©clairer diff√©rents b√Ętiments de l'exposition.¬†1889.

(Crédit photo : Archives nationales de France / Bibliothèque du Congrès).

Related Posts